brand-lws-red brand-lws-white
Tutoriels

VPS
time_read54mn de lecture

Initiation au Script Bash Linux avec exemples

17 juin 2022

Initiation au Script Bash Linux avec exemples

Bash est le langage de programmation par excellence sous Unix. Outil incontournable pour tout utilisateur ou administrateur système Linux, il permet d’administrer un serveur Linux facilement et rapidement.

Objectif

Dans cet article, vous apprendrez à utiliser Script Bash. Dans cette optique, nous allons vous aider à :

  • vous initier au mode de fonctionnement du Shell et du Bash ;
  • mieux assimiler la programmation de commandes dans l’univers Linux ;
  • apprendre les commandes importantes et moins reconnues ;
  • assimiler le processus de mise à jour de ce système ;
  • comprendre les riches potentialités de l’univers Linux.

Prérequis

Pour utiliser le Script Bash, vous devez avant tout disposer d’un serveur Linux avec accès SSH.

Avant de vous lancer dans la programmation Script Bash, vous devez savoir comment activer l’accès ROOT SSH sur un serveur dédié et disposer de connaissances de base vis-à-vis de l’utilisation d’une console SSH.

Lorsque vous scriptez une commande, il faut appuyer sur la touche « ENTRER » pour effectuer une entrée ou donner l’ordre d’exécution. Une fois que le programme s’exécute, on parle à ce moment de « Sortie ». Vous pouvez également substituer l’action des commandes en insérant des balises spécifiques qui sont indispensables à maîtriser en tant que programmeur. 💡

De plus, il est important de reconnaître certains types de fichiers comme les fichiers caches et les alias de dossier. Les premiers sont faciles à reconnaître avec le signe (.) comme préfixes du nom du fichier. Les fichiers alias, eux, sont identifiables avec les signes (.), (..) ou (/).

La dernière notion clé à maîtriser est celle des deux types de chemins du fichier : l’absolu et le relatif. Le chemin absolu donne la localisation complète du fichier, dossier par dossier, permettant à l’utilisateur de se retrouver facilement. Puis le chemin relatif qui ne donne qu’une portion de l’adresse.

Pourquoi utiliser les fonctions Bash ?

 

BASH_logo

Le Bourne Again Shell « Bash » vous offre une interface pratique et facile à prendre en main. Elle vous ouvre de vastes horizons de programmations qui ne demandent qu’à être explorés. Le plus intéressant est que la ligne de commande des scripts Bash est elle-même un programme : le Shell. Aujourd’hui, la majorité des outils Linux fonctionnent avec le Bash, endroit où on insère les différentes commandes.

Terminal SSH

Les scripts Shell facilitent grandement la programmation des commandes à son utilisateur. Des commandes les plus simples aux plus complexes, des commandes de substitution aux sauvegardes automatiques, le script Bash se présente comme un excellent outil. Et comme il s’agit d’une ligne de commande, vous n’êtes même pas obligé de comprendre un langage particulier pour la manipuler. 🤩

Une fois que vous maîtrisez déjà les bases des langages de programmation, vous pouvez alors programmer tout ce que vous souhaitez. C’est également une solution très pratique pour éviter d’effectuer des tâches répétitives. En scriptant une tâche particulière, elle se répètera elle-même au moment opportun. 🤗

Comment débuter avec un script Bash ?

Dans cette rubrique, vous découvrirez étape par étape comment vous y prendre pour débuter avec les scripts Bash.

Tout d’abord, connectez-vous à votre serveur VPS via SSH. Nous supposons ici que vous disposez d’un serveur VPS ISPConfig avec accès ROOT SSH activé.

débuter script bash

L’accès ROOT SSH se trouve dans l’espace client LWS Panel, rubrique « Administration avancée ».

connection au VPS via SSH

Consultez au besoin, les instructions données par les développeurs en tapant « man bash »

man bash

Utilisez l’éditeur VIM pour créer un fichier selon le format suivant : « vim exempleDeFonction.sh »

vim exempleDeFonction.sh

Passez au fichier modifiable pour avoir toutes les commandes et leurs fonctionnalités

Aller sur « which bash » pour obtenir le chemin du script  #!/bin/bash

#!/bin/bash

À ce niveau, vous verrez s’afficher des scripts selon le modèle suivant :

function nomDuFonction {
>> premiere commande
>> deuxieme commande
>> }

 

C’est à votre tour de jouer à ce niveau. 😉 Aussi, vous pouvez insérer des commandes que vous utilisez fréquemment pour vous aider plus facilement dans vos projets. 🚨 Une fois que vous avez fini une tâche, n’oubliez pas de sauvegarder avant de quitter. 🚨 Pour cela, appuyer sur la touche « ECHAP » puis écrivez « : wq ».

Quelles sont les fonctions Bash de base ?

Pour utiliser les fonctions du script bash, il faut toujours avoir à l’esprit qu’une fonction peut se placer à différents endroits dans le script. De leurs côtés, les variables d’une fonction sont identiques, même selon qu’elles sont dans celle-ci ou en dehors. D’ailleurs, en parlant de variables, celles-ci sont spécifiques aux scripts facilitant grandement leurs exécutions. Un exemple classique de fonctions de base est le suivant :

!/bin/bash

Définir la fonction

Function bonjour {

Echo ‘’Bonjour’’

}

En exécutant cette fonction, vous obtiendrez alors le résultat suivant : bonjour. 🙃

Il faut veiller à ne pas inverser la position de la définition de la fonction et son appel. L’ordre correct est de le définir avant de l’appeler. Il existe bien d’autres notions encore pour perfectionner votre maîtrise. 😎

Exemples de Scripts Bash Linux

Vous avez appris dans les parties précédentes ce que signifie le script Bash et comment l’utiliser lorsque vous êtes sur un serveur Linux. Dans cette partie, nous allons vous donner des exemples de scripts Bash que vous pouvez utiliser le plus couramment.

1.Première commande : Hello World

Après avoir ouvert votre terminal SSH, vous pouvez exécuter n’importe quel fichier. Pour exécuter, votre premier fichier, vous pouvez choisir n’importe quel éditeur. Pour les exemples de ce tutoriel, nous allons utiliser le nano editor. Il nous servira à créer les noms de fichiers et les fichiers à exécuter.

Pour commencer, le nom du premier fichier s’appellera : first.sh (premier fichier), ce qui fait que dans l’éditeur nano, cela donne :

$ nano First.sh

Ainsi, pour lancer la commande hello world, vous devez ajouter le script suivant puis enregistrer le fichier.

#!/bin/bash
echo "Hello World"

Votre fichier est désormais prêt, il ne reste qu’à l’exécuter. Pour passer à l’exécution de ce fichier sur Bash, il existe deux manières.

La première consiste à exécuter directement le fichier dans Bash comme ceci :

$ bash First.sh

Et la deuxième façon consiste à demander l’autorisation de l’exécution sur Bash puis passer à l’exécution. Cela se révèle comme ceci :

$ chmod a+x First.sh
$ . /First.sh

Une fois que l’exécution a été faite sur Bash, la sortie se présente comme ceci :

Hello world

2. echo

Sur Bash, la commande « echo » peut être utilisée avec plusieurs autres options. Quelques-unes ces options sont également reprises dans ce tutoriel. Lorsque vous envoyez une commande echo seule, c’est-à-dire sans option, une nouvelle ligne s’ajoute par défaut à la sortie.

Ainsi, si vous souhaitez avoir une sortie sans une nouvelle ligne, vous devez ajouter l’option « -n ». De même, l’option « -e » permet de supprimer les barres obliques et inverses lors de la sortie. Pour voir cela en pratique, créez un fichier et nommez-le « echo_example.sh ». Dans le fichier créé, ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
echo "Printing text with newline"
echo -n "Printing text without newline"
echo -e "\nRemoving \t backslash \t characters\n"

Ensuite, vous devez exécuter le fichier avec la commande Bash suivante :

$ bash echo_example.sh

3. Comment

Dans le scripting Bash, le symbole « # » est utilisé pour obtenir un commentaire sur une seule ligne. Pour ce faire, créez un fichier appelé « comment_example.sh ». Ensuite, ajoutez le script suivant sur une seule ligne de commentaire :

#!/bin/bash

# Add two numeric value
((sum= 45 + 15 ))

#Print the result
echo $sum

Après avoir créé le fichier, vous devez l’exécuter avec la commande :

$ bash comment_example.sh

4. Multi-line comment

Sur Bash, vous pouvez aussi exécuter un commentaire sur plusieurs lignes. Vous pouvez utiliser ce script de plusieurs façons. Tout d’abord, vous devez créer un fichier que vous nommez « multiline_comment.sh. Ensuite, pour exécuter un commentaire multiligne, vous devez utiliser les symboles « : » ou/et « ‘ ». Dans ce script, il est demandé de calculer le carré du chiffre 9.

#!/bin/bash
: '
The following script calculates
the square value of the number, 9.
'
((area=9*9))
echo $area

Ensuite, vous devez exécuter le fichier dans Bash avec la commande suivante :

$ bash multiline-comment.sh

5. While Loop

Pour utiliser la commande While Loop, vous devez créer un fichier nommé « while_example.sh ». Dans cet exemple, la boucle While va répéter le chiffre pendant 6 fois de suite. À chaque étape, la variable count sera augmentée de 1. Et lorsqu’elle sera à 6, la boucle While arrête son exécution.

#!/bin/bash
valid=true
count=1
while [ $valid ]
do
echo $count
if [ $count -eq 5 ];
then
break
fi
((count++))
done

Pour executer le fichier, envoyez la commande suivante :

$ bash while_example.sh

6. For Loop

Pour utiliser la boucle For, commencez par créer un fichier appelé « For_example.sh ». Dans l’exemple ci-dessous, la boucle For sera répétée 10 fois et les valeurs de la variable sont affichées sur une seule ligne lors de la sortie. Pour cela, ajoutez le script suivant à votre fichier :

#!/bin/bash
pour (( compteur=10; compteur>0; compteur-- ))
do
echo -n « $counter "
done
printf « \n »

Ensuite, vous pouvez exécuter le fichier avec la commande bash suivante :

$ bash for_example.sh

7. Get User Input

Dans bash, si vous souhaitez obtenir l’entrée d’un utilisateur, bous devez utiliser la commande « read ». Pour ce faire, créez un fichier appelé user_input.sh. Dans l’exemple ci-dessous, la valeur de chaîne sera prise en combinaison avec une autre variable de chaîne et affichera ensuite les résultats. Pour cela, vous devez ajouter le script suivant à votre fichier :

#!/bin/bash
echo "Enter Your Name"
read name
echo "Welcome $name to Linux"

Pour exécuter ce fichier, envoyez la commande bash suivante :

$ bash user_input.sh

8. If statement

La commande If statement peut être utilisée avec une ou multiples conditions dans bash. Dans ce scripting, le bloc de début ainsi que celui de la fin sont définis avec les options « if » et « fi ». Dans l’exemple ci-dessous, le nombre 10 sera affecté à une variable quelconque nommée n. Si la valeur $n est inférieure à 10, alors, la sortie indique : c’est un nombre à un chiffre. En revanche, si la valeur $n est supérieure à 10, la sortie indique : c’est un nombre à deux chiffres.

Dans l’exemple ci-dessous, il est établi une comparaison entre le nombre 10 et -it. Voici donc le script à ajouter à un fichier créé dont le nom sera « simple_if.sh ».

#!/bin/bash
n=10
if [ $n -lt 10 ];
then
echo "It is a one digit number"
else
echo "It is a two digit number"
fi

Pour exécuter ce fichier, vous pouvez utiliser la commande bash ci-dessous :

$ bash simple_if.sh

En outre, vous pouvez utiliser d’autres options notamment -eq pour définir l’égalité et –gt pour représenter plus que.

9. If Statement et And logic

La condition if peut être affectée à plusieurs autres conditions. Ce scripting est facilité par l’utilisation de la logique AND. Dans la condition if, la logique AND sera définie par « && ». Pour ce faire, créez un fichier nommé « if_with_AND.sh ». Dans l’exemple ci-dessous, les valeurs de variables du nom de l’utilisateur ainsi que le mot de passe seront comparées à « admin » et « secret ». Si les valeurs correspondent, la sortie sera « utilisateur valide ». En revanche, si cela n’est pas le cas, la sortie indiquera : « utilisateur non valide ». Pour voir cela en pratique, ajoutez le script suivant :

!/bin/bash

echo "Enter username"
read username
echo "Enter password"
read password

if [[ ( $username == "admin" && $password == "secret" ) ]]; then
echo "valid user"
else
echo "invalid user"
fi

Pour exécuter le fichier sur bash, entrez la commande suivante :

$ bash if_with_AND.sh

10. If Statement with OR logic

Dans l’instruction if la logique OR est définie par le symbole « || ». Dans l’exemple ci-dessous, une valeur n sera prise de l’utilisateur. Si après exécution du script, la valeur est égale à 20 ou 40, la sortie indiquera : « vous avez gagné la partie ». Si non, la sortie indique : « vous avez perdu la partie ». Pour ce faire, créez un fichier nommé « if_with_OR.sh ». Ensuite, ajoutez le script ci-dessous :

#!/bin/bash

echo "Enter any number"
read n

if [[ ( $n -eq 20 || $n -eq 40 ) ]]
then
echo "You won the game"
else
echo "You lost the game"
fi

Le fichier sera exécuté avec la commande suivante :

$ bash if_with_OR.sh

11. Else if statement

Dans bash, l’instruction Else if est définie par « elif ». Pour ce faire, créez un fichier nommé « elseif_example.sh ». Ensuite, ajoutez le script ci-dessous :

#!/bin/bash

echo "Enter your lucky number"
read n

if [ $n -eq 101 ];
then
echo "You got 1st prize"
elif [ $n -eq 510 ];
then
echo "You got 2nd prize"
elif [ $n -eq 999 ];
then
echo "You got 3rd prize"

else
echo "Sorry, try for the next time"
fi

Ensuite, vous devez exécuter le fichier avec la commande bash suivante :

$ bash elseif_example.sh

12. Case Statement

La commande énoncé de cas peut être utilisée comme une alternative à l’instruction if-elseif-else. Dans le scripting bash, le bloc de début sera défini par l’option « case » et celui de la fin par « esac ». Et la sortie sera similaire à celle du script précédent. Pour ce faire, créez un fichier nommé « case_example.sh ». Ensuite, ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash

echo "Enter your lucky number"
read n
case $n in
101)
echo echo "You got 1st prize" ;;
510)
echo "You got 2nd prize" ;;
999)
echo "You got 3rd prize" ;;
*)
echo "Sorry, try for the next time" ;;
esac

Vous devez exécuter le fichier avec la commande bâche ci-dessous :

$ bash case_example.sh

13. Get Arguments from Command Line

Comme dans tout langage de programmation, le script Bash peut lire l’entrée de l’argument de la ligne de commande. Dans l’exemple ci-dessous, les variables $1 ainsi que $2 sont utilisées pour lire les arguments de la première et de la deuxième ligne de commande. Pour voir cela, créez un fichier appelé « command_line.sh ». Puis, ajoutez le script ci-dessous. Le script va lire et imprimer les valeurs d’arguments dans la sortie.

#!/bin/bash
echo "Total arguments : $#"
echo "1st Argument = $1"
echo "2nd argument = $2

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash suivante :

$ bash command_line.sh Linux

14. Get arguments command line with names

Dans bash, vous pouvez également obtenir des arguments à partir de la ligne de commande avec des noms. Dans l’exemple ci-dessous, les arguments X ainsi que Y seront lus en sortie tout en calculant leur somme. Pour cela, créez un fichier appelé « command_lines_names.sh » puis ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
for arg in "$@"
do
index=$(echo $arg | cut -f1 -d=)
val=$(echo $arg | cut -f2 -d=)
case $index in
X) x=$val;;

Y) y=$val;;

*)
esac
done
((result=x+y))
echo "X+Y=$result"

Exécutez le fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ bash command_line_names X=50 Y=35

15. Combine String variables

Il est également facile de combiner une ou plusieurs variables de chaînes dans le scripting bash. L’opération se fait avec le signe « + ». Pour cela, créez un fichier nommé « string_combine.sh ». Ensuite, ajoutez le code suivant :

#!/bin/bash

string1="Linux"
string2="LWS"
echo "$string1$string2"
string3=$string1+$string2
string3+=" this blog is for LWS"
echo $string3

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande ci-dessous :

bash string_combine.sh

16. Get Substring of String

Bash n’est pas équipé d’une fonction native permettant de fragmenter les données de chaînes. Cependant, il existe un moyen permettant d’entreprendre cette tâche de sous-chaîne. Nous le démontrons dans l’exemple ci-dessous. Dans cette démonstration, la valeur 5 indique la valeur le point de départ de la sous-chaîne alors que 3 indique sa longueur. Créez un fichier nommé « substring_example.sh ». Puis ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
Str="Learn Linux from Linuxlws"
subStr=${Str:5:3}
echo $subStr

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ bash substring_example.sh

17. Add TWo Numbers

Bash est un langage de programmation qui permet aussi de faire des opérations arithmétiques. Par exemple, il est aisé de réaliser l’addition de deux nombres à l’aide de doubles crochets. Dans l’exemple ci-dessous, deux valeurs seront additionnées et nous obtiendrons ensuite leur somme. Pour ce faire, créez un fichier nommé « add_numbers.sh »

Ajoutez le script suivant au fichier créé :

#!/bin/bash
echo "Enter first number"
read x
echo "Enter second number"
read y
(( sum=x+y ))
echo "The result of addition=$sum"

Vous pouvez exécuter le fichier avec la commande bash suivante :

$ bash add_numbers.sh

18. Function

Dans bash, il est également possible de créer une fonction. Et vous pouvez exécuter n’importe quelle fonction, cependant en prenant soin de ne pas utiliser les crochets. Tout ce que vous avez à faire est de créer un fichier nommé « function_example.sh ». Puis vous devez ajouter le script suivant :

#!/bin/bash
function F1()
{
echo 'this is a blog for tutorials'
}

F1

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash ci-après :

$ bash function_example.sh

19. Function with parameters

Le langage de programmation Bash n’est pas en mesure de déclarer un paramètre au moment de l’exécution d’une fonction. Cependant, il est possible d’intégrer les paramètres dans la fonction en utilisant d’autres variables. De cette façon, si deux variables sont transmises au moment de l’appel de la fonction, les variables $1 ainsi que $2 seront utilisées pour la lecture de ces valeurs. Pour voir cela, créez un fichier nommé « function|_parameter.sh ».

Ensuite, ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash

Rectangle_Area() {
area=$(($1 * $2))
echo "Area is : $area"
}

Rectangle_Area 30 40

Ensuite, vous devez exécuter ce fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ bash function_parameter.sh

20. Pass Return Value from Function

Bash peut permettre également de transmettre les valeurs numériques ou encore les chaînes à partir d’une fonction. Dans ce scripting, la fonction greeting () renvoie une valeur de chaîne dans la variable val qui se combine ensuite avec une autre chaîne puis imprime les résultats. Pour faire cela, créez un fichier que vous nommez « function_return.sh ».

Après création du fichier, ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
function greeting() {

str="Hello, $name"
echo $str

}

echo "Enter your name"
read name

val=$(greeting)
echo "Return value of the function is $val"

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash suivante :

$ bash function_return.sh

21. Make Directory

Bash utilise la commande mkdir pour créer un nouveau répertoire. Dans l’exemple ci-dessous, nous allons créer un nouveau répertoire de l’utilisateur. S’il s’avère que le répertoire de même nom existe déjà à l’emplacement actuel, le programme renvoie une erreur en sortie. Dans le cas contraire, un nouveau répertoire sera créé.

Après avoir créé un fichier nommé « make-directory.sh », ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
echo "Enter directory name"
read newdir
`mkdir $newdir`

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash :

$ bash make_directory.sh

22. Make directory by cheking existence

Il est également possible de vérifier l’existence d’un répertoire x avant d’en créer l’autre du nom. La vérification de l’existence est effectuée avec l’option -d. Ainsi, créez un fichier dont le nom est « directory_exist.sh ». Ensuite, ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
echo "Enter directory name"
read ndir
if [ -d "$ndir" ]
then
echo "Directory exist"
else
`mkdir $ndir`
echo "Directory created"
fi

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash suivante :

bash directory_exist.sh

23. Read a File

Il est possible de lire un fichier existant dans bash. Il suffit de créer un fichier nommé « read_file.sh » ensuite, vous devez y ajouter le script ci-dessous pour lire un fichier nommé « mybook.txt »

#!/bin/bash
file='mybook.txt'
while read line; do
echo $line
done < $file

Ensuite, vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash suivante :

$ bash read_file.sh

24. Delete a File

Dans bash, pour supprimer n’importe quel fichier d’un utilisateur, vous pouvez utiliser la commande rm. Le cas échéant, vous devez demande l’autorisation de l’utilisateur à l’aide de l’option« -i ». Ainsi, créez un fichier nommé « delete_file.sh » puis ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
echo "Enter filename to remove"
read fn
rm -i $fn

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ ls
$ bash delete_file.sh
$ ls

25. Append to File

Bash permet aussi d’ajouter du contenu à n’importe quel fichier se trouvant dans le programme. Cela est rendu possible par l’utilisation de l’opérateur « >> ». Pour cela, créez un fichier que vous nommez « append_file.sh ». Dans l’exemple, « Leaning HTML » sera ajouté au fichier existant mybook.text avec le code ci-dessous :

#!/bin/bash

echo "Before appending the file"
cat mybook.txt

echo "Learning HTML">> mybook.txt
echo "After appending the file"
cat mybook.txt

Ensuite, vous devez exécuter ce fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ bash append_file.sh

26. Test if File Exist

Il est également très facile de vérifier l’existence d’un fichier dans bash. Vous avez deux possibilités de le faire. La première utilise l’option -e et la deuxième, l’option -f. Dans l’exemple, ci-dessous, l’option -e sera utilisée. Ici deux fichiers seront vérifiés. Le premier existe et le second n’existe pas.

Créez un fichier nommé « file_exist.sh » puis ajoutez le script ci-dessous :

#!/bin/bash
filename=$1
if [ -e "$filename" ]; then
echo "File exists"
else
echo "File does not exist"
fi

Vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ ls
$ bash file_exist.sh mybook.txt
$ bash file_exist.sh mybook2.txt

27. Send Email

L’envoi des e-mails depuis bash se fait à l’aide de la commande « mail » ou « sendmail ». Cependant, vous devez détenir le package nécessaire. Si toutes les conditions sont réunies, créez un fichier appelé « mail_example.sh ». Ensuite, ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
Recipient=”mail@lws.fr”
Subject=”new communication”
Message=”visit our new blog”
`mail -s $Subject $Recipient <<< $Message`

Ensuite, vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande ci-dessous :

$ bash mail_example.sh

28. Get Parse Current Date

De la façon la plus systématique, vous pouvez connaître la date et l’heure actuelles du système depuis bash. Cela est rendu possible par la commande date et plus systématiquement les valeurs : Y pour année, m pour mois, d pour jour, H pour heure, M pour minute et enfin S pour seconde.

Pour ce faire, créez un fichier nommé « date_parse.sh » puis ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash
Year=`date +%Y`
Month=`date +%m`
Day=`date +%d`
Hour=`date +%H`
Minute=`date +%M`
Second=`date +%S`
echo `date`
echo "Current Date is: $Day-$Month-$Year"
echo "Current Time is: $Hour:$Minute:$Second"

Puis, vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande suivante :

$ bash date_parse.sh

29. Wait Command

Le système Linux intègre la commande wait nativement et n’attend que la fin de tout processus en cours d’exécution. Cependant, il est possible de le lancer sur une tâche en cours d’exécution afin de la mettre en attente. Pour cela, vous devez définir l’ID du processus ou de la tâche que vous entendez mettre en attente.

Si le cas échéant, vous avez lancé la commande wait sans l’affecter à aucune ID d’un processus, elle attendra la fin de toutes les tâches en cours d’exécution pour renvoyer l’état de sortie. Ainsi, créez un fichier nommé « wait_example.sh » puis ajoutez le code suivant :

#!/bin/bash
echo "Wait command" &
process_id=$!
wait $process_id
echo "Exited with status $?"

Exécutez ce fichier avec la commande bash ci-dessous :

$ bash wait_example.sh

30. Sleep Command

La commande slip est née pour permettre la suspension de l’exécution d’une commande en cours pendant une durée de temps bien définie. Le délai peut être défini en jours (d), par heure (h), par minutes (m) ou encore par secondes (s). Dans l’exemple ci-dessous, la tâche doit attendre pendant 15 secondes avant de s’exécuter.

Pour ce faire, créez un fichier nommé « sleep_example.sh » puis ajoutez le script ci-dessous :

#!/bin/bash

echo “Wait for 15 seconds”
sleep 15
echo “Complète”

Vous pouvez ainsi exécuter ce fichier avec la commande bash suivante :

$ bash sleep_example.sh

31. Switch construct

Vous pouvez utiliser la commande switch dans des circonstances où des instructions spécifiques imbriquées sont nécessaires. Cela se fait par la création d’un fichier nommé « switch_construct.sh » puis l’ajout du script suivant :

#!/bin/bash

echo -n "Input a number: "
read number

case $number in
50)
echo "Fifty!!" ;;
100)
echo "Double fifty!!" ;;
*)
echo "Neither 100 nor 200" ;;
esac

Ensuite, vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande suivante :

$ bash switch_construct.sh

32. Concatenating strings

Dans bash, vous avez également une possibilité de combiner deux ou plusieurs chaînes dans une nouvelle forme. La façon dont vous pouvez faire est démontrée dans l’exemple ci-dessous. Créez un fichier nommé « concatening_strings.sh » puis ajoutez le script suivant :

#!/bin/bash

string1="LinuxLWS"
string2="Blogsite"
string=$string1$string2
echo "$string is a great resource for Linux users to find relevant tutorials."

Ensuite, vous pouvez exécuter ce fichier avec la commande bash suivante :

$ bash concatenating_strings

Conclusion

En définitive, une formation à l’apprentissage du script Shell est un excellent complément pour un programmeur qui se veut devenir compétitif. Il faut noter que les notions énoncées ci-dessus ne sont que brèves et méritent des approfondissements par des recherches personnelles de l’apprenant. Le script Bash est tout aussi puissant que simple à comprendre et c’est ce qui en fait un redoutable outil de programmation. Vous pouvez vous essayer à de multiples possibilités et créer des scripts aussi ingénieux les uns que les autres.😊

Vous n’avez pas encore de serveur Linux avec accès SSH ? Découvrez les serveurs VPS LWS !

serveur vps

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !  ✍️

Avatar de l'auteur

Auteur de l'article

Joseph

Joseph est rédacteur web depuis quatre ans. Ses thématiques préférées sont le digital et le web marketing et l’e-commerce. La persévérance, l’assiduité et le courage font partie de sa méthode de travail. C'est ce qui lui permet d'affronter n’importe quel sujet.

Avis client de l'hébergeur LWS

Nos avis Trustpilot Nos avis Hostadvice Nos avis sur avis.lws.fr
Avis trustpilot 30/04/2022

LWS l'hébergeur par excellence !

LWS est pour moi l'hébergeur par excellence, que cela soit au niveau de l'hébergement qui est très performant, les mails qui sont d'une qualité professionnelle et de la gestion du domaine facile à comprendre.

PauseGreen

Avis hostadvice 27/04/2022

Super, au top !

Au top, prix attractif. Service très rapide et réactif. Je l'ai même personnellement recommandé à des proches. La vie est bien plus facile avec LWS

Masset Eliot

Avis avislws 26/04/2022

Support

Clair, efficace, rapide et à tarif abordable. J'ai maintenant un site superbe à mon image, puisque je le fais moi-même. L'équipe technique est au top, j'ai une réponse en 20 minutes, cela change d'autres hébergeurs pourtant plus connu.

Lady Whip

Avis hostadvice 24/04/2022

Bravo et merci

Bravo et merci aux équipes techniques pour leur réactivité et leur professionnalisme depuis plus de 10 ans chez eux et de nombreux sites !!! Merci

Olivier Delmas

Avis trustpilot 23/04/2022

Je suis très satisfait.

J'ai commandé un hébergement pour le site d'une association. Tout s'est passé très rapidement et sans la moindre embuche. La tarification est attractive et me parait très claire. Le panneau d'administration de l'hébergement est facile à utiliser et à comprendre. Je n'ai pas encore installé Wordpress car le contenu n'est pas prêt mais ce sera la prochaine étape et je suis très confiant. Merci !

Pierre-André Liné

Avis avislws 20/04/2022

Un service technique excellent

Je suis client chez LWS depuis 2011 avec une boutique OSCommerce qui tourne comme une horloge depuis cette date sur un hébergement mutualisé. La disponibilité de la boutique est très proche de 100%. Concernant les rares problèmes rencontrés en huit ans, j’ai eu à chaque fois un technicien compétent qui a résolu le problème très rapidement et efficacement. Je suis en train de migrer sur une plateforme Pretashop sur un VPS, avec l’offre LWS Debian 9 et Prestashop. Un technicien m’a grandement aidé pour finaliser l’installation de la boutique lors de la mise à jour vers la dernière version de Prestashop 1.7 qui posait problème. Je suis très satisfait de LWS, et ce sur la durée : réponses et réactions rapides et efficaces. Je recommande cet hébergeur et encore merci.

Alain

Avis trustpilot 16/04/2022

Une expérience jamais égalée !

Étant Développeur Web & Mobile Full-Stack depuis plus de 5 ans déjà, j'ai rarement eu un service client aussi rapide et efficace. Sans compter la qualité du service en ligne. Je recommande VIVEMENT LWS !

Chris KOUAKAM

Avis hostadvice 12/04/2022

Très bon hébergeur

J'ai un serveur VPS chez eux et je n'ai aucun problème, dès qu'il y a un problème le service technique est la pour vous aider et répond assez rapidement à votre demande. Je recommande vivement cet hébergeur.

Vanden Cruyce

Avis avislws 09/04/2022

Je suis ravie

Je suis ravie d'être avec LWS sur tous les plans, je remercie les Techniciens (Fabrice, Omar, Sandy-Mahitsison) depuis plus de 8 ans j'ai évolué avec LWS et toujours soutenue. Une véritable relation humaine même si les questions ou nos inquiétudes ne correspondent pas à leurs missions, ils sont là pour nous répondent et nous rassurent. Mon site c'est mon travail ma source de revenue donc il sont mes partenaires ! les travailleurs de l'ombre merci à eux ! Merci LWS

L'atelier-and-Co

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.