brand-lws-red brand-lws-white
Tutoriels

VPS
time_read33mn de lecture

35 commandes Linux de base que tout utilisateur devrait connaître

02 août 2022

35 commandes Linux de base que tout utilisateur devrait connaître

Le Système d’Exploitation (SE) ou Operating System en anglais, est l’élément central du fonctionnement de tout ordinateur. Parmi les nombreux types de SE qu’on retrouve sur le marché, se trouve le SE Linux, qui est malheureusement très peu utilisé. En effet, de nombreuses personnes pensent à tort qu’il n’est destiné qu’aux hackers et aux programmeurs. 😅 Le SE Linux est parfaitement adapté à tout type d’utilisateurs et offre de très belles performances. Néanmoins, son utilisation requiert la maîtrise de certaines commandes de base. Voici 35 commandes de base à maîtriser pour utiliser Linux sans difficultés.

Obtenez jusqu’à 75 % de réduction sur l’hébergement VPS Linux. LWS vous propose de véritables serveurs virtuels créés spécialement pour offrir une vitesse maximale.

1. La commande pwd

pwd

Si vous souhaitez connaître le chemin du répertoire courant où vous travaillez, c’est la commande pwd qu’il vous faut utiliser. Elle vous aide à afficher en entier le chemin d’un repertoire, depuis la racine. Vous pouvez la reconnaître à travers la barre oblique appelée slash (/). En voici un exemple : /home/user/

2. La commande cd

cd

Une autre commande que nous allons vous présenter est la commande cd. Elle permet de naviguer dans les fichiers et répertoires . Pour l’exploiter, vous devez connaître l’emplacement exact du répertoire et aussi son nom. Toutefois, vous avez la possibilité de l’utiliser par un chemin absolu ou un chemin relatif. Prenons cet exemple : Vous êtes dans le répertoire MesPhotos. Ce dernier est situé dans le dossier Personnel qui se trouve dans le dossier Home.

Pour y accéder, il vous faut faire cd Home/Personnel/MesPhotos. Vous devez noter qu’en utilisant cette commande, vous ne devez pas ignorer le respect de la casse. Toujours avec cd, il y a des arguments qui vous aident à naviguer rapidement entre les dossiers. Nous avons :

  • cd .. (la commande cd suivie de deux points) : en l’utilisant, vous allez vous rendre dans le répertoire home.
  • cd : quand vous tapez cd tout simplement, vous irez vers le répertoire racine.
  • cd- (la commande cd accompagnée d’un tiret) : elle va vous permettre de vous diriger vers le répertoire précédant celui dans lequel vous êtes.

3. La commande ls

ls

Parmi le lot des commandes Linux, il y a au moins une qui pourrait vous permettre de visualiser le contenu d’un dossier. C’est la commande ls. Elle va vous afficher tout ce qui se trouve dans le répertoire courant où vous travaillez. Avec cette commande ls, vous pouvez utiliser aussi un chemin absolu. Il vous suffira de taper ls suivi du chemin absolu qui mène vers le répertoire dont vous voulez voir le contenu.

Par ailleurs, vous devez savoir que la commande ls à des arguments. Vous pouvez les utiliser pour rendre cette commande plus géniale. 😊

4. La commande cat

cat

Nous aborderons ici la commande cat. Cat est l’abrégé  du mot anglais concatenate. Cette commande est très utilisée pour afficher le contenu d’un fichier. Cet affichage est fait sur le résultat standard (sdout). Pour l’utiliser, il vous faut taper cat suivi du nom du fichier en question précédé de son extension. Pour illustrer, vous pouvez taper par exemple « cat monFichier.txt », si le nom de votre fichier est « monFichier ».

À part cela, cette commande possède encore d’autres méthodes d’utilisations encore plus intéressantes. 😊

5. La commande cp

cp

Dans les manipulations de fichiers, les copies de fichiers sont assez courants. Linux a bien sûr une commande qui permet de faire cela. Il s’agit de la commande cp. Elle permet de créer la copie du fichier indiqué dans le répertoire indexé. En exemple , la commande cp plage.jpeg home/user/photos va copier le fichier plage.jpeg dans le répertoire photos.

6. La commande mv

mv

Cette commande vous permet principalement de déplacer un fichier d’un répertoire à un autre. Si vous connaissez les arguments de la commande cp, elles sont les mêmes pour la commande mv. Vous conservez le nom du fichier et le nom de la destination finale. Vous allez changer uniquement la commande cp en mv.

Cette commande permet aussi de renommer des fichiers. Vous pouvez par exemple taper mv nom_ancien_fichier.txt nom_nouveau_fichier.txt.

7. La commande mkdir

mkdir

Pour créer un répertoire dans le terminal Linux, vous pouvez utiliser la commande mkdir. Cette commande dispose de plusieurs options. Par exemple, pour créer un dossier Ballon dans le dossier Divertissement, il vous suffit de faire mkdir Divertissement/Ballon.

Vous pouvez également vous servir de l’argument -p. Cet argument vous permet de créer un nouveau répertoire entre deux. Comme exemple, mkdir -p animaux/oiseaux/moineau va créer le répertoire oiseaux dans le répertoire animaux.

8. La commande rmdir

rmdir

Si vous voulez utiliser un répertoire vide, vous pouvez utiliser la commande rmdir. Elle ne permet que cela. 😅

9. La commande rm

rm

Cette commande rm permet de supprimer des répertoires et leur contenu. Que ces répertoires soient vides ou non, vous pouvez vous servir de cette commande avec l’argument -r. Vérifiez bien là où vous tapez cette commande, puisqu’elle est irréversible, et sans annulation. ⚠️

10. La commande touch

touch

À partir de la ligne de commande Linux, vous pouvez créer un fichier vierge. C’est la commande touch qui va vous permettre de faire cela. Pour cette commande, vous pouvez aussi utiliser un chemin absolu. Par exemple, touch home/user/docs/notes.txt va créer le fichier texte nommé notes, dans le répertoire docs.

11.La commande find

find

Tout comme la commande locate que nous venons de voir précisément, la commande find vous permet également de faire la recherche de fichiers et de répertoire également. La seule différence est que cette recherche s’effectue dans un répertoire donné. Comme la majorité des commandes Linux, cette commande peut bien être composée avec des arguments pour plus d’efficacité.

12. La commande grep

grep

Si vous avez l’habitude d’utiliser Linux, l’autre commande de base à maîtriser est grep. C’est une commande qui est assez utilisée par les utilisateurs de Linux. Elle permet de faire des reherches de texte. Ces recherches se font dans des fichiers tout entier. Par exemple, la combinaison grep texte fichier.txt va vous permettre de chercher le mot texte dans le fichier fichier.txt.

13. La commande tail

tail

Comme la commande précédente, la commande tail affiche plutôt les dernières lignes, au lieu des premières. Vous pouvez l’utiliser de cette manière : tail -n fichier.txt. 💡

14. La commande tar

tar

Pour manipuler les fichiers archivés, vous avez besoin de la commande tar. Elle permet de mettre plusieurs fichiers dans un tarball. Un tarball est un format Linux. C’est comme la compression au format zip. Cette commande comporte une grande liste d’arguments et de fonctionnalités. Vous pouvez par exemple procéder à l’ajout de nouveaux fichiers dans une archive existante.

À part cela, il y a encore d’autres fonctionnalités que vous pouvez découvrir.

15. La commande chmod

chmod

Les fichiers et les répertoires ont des permissions sous Linux. Il existe des permissions de lecture, d’écriture, et d’exécution. C’est la commande chmod qui vous permet de manipuler ces permissions. C’est une commande dont la manipulation est un peu complexe. Pour le faire plus aisément, nous vous proposons de lire tout le tutoriel.

16. La commande chown

chown

Il y a une certaine répartition autour des fichiers Linux. Cette répartition fait que chaque fichier appartient à un utilisateur donné. Un utilisateur ne peut pas utiliser des fichiers d’un autre. Il faut faire des changements de propriété. C’est à cela que la commande chown est importante. La ligne de commande chown user fichier.txt va permettre à l’utilisateur user d’être le propriétaire de fichier.txt. ⚠️

17. La commande jobs

jobs

Cette commande vous sera utile en matière de gestion des jobs. On appelle jobs tout processus qui est lancé par le shell.

18. La commande kill

kill

Il y a une commande qui vous permet de gérer les processus qui ne répondent pas. C’est la commande kill. Elle vous permet d’arrêter de façon manuelle les processus. Un signal est en réalité envoyé à l’application, lui demandant de s’arrêter. Au total, il y a soixante-quatre (64) signaux. Vous pouvez les utiliser selon vos différents besoins.

19. La commande wget

wget

Tout ce qui se fait dans le terminal Linux est en réalité intéressant. Vous pouvez même y faire des téléchargements directement sur Internet. Faites tout simplement wget suivi du lien de téléchargement.

20. La commande history

history

Dans une journée, vous pouvez entrer dans le terminal Linux un nombre incomptable de commande. Pour les revoir, il vous suffit de taper la commande history.

21. La commande echo

echo

Avec la commande echo, vous avez la possibilité de déplacer certaines informations dans un fichier. En tapant echo Hello world ! > fic.txt, le texte Hello world va s’écrire dans le fichier fic.txt. Pour afficher maintenant le contenu de ce fichier fic.txt, il vous suffit de faire echo fic.txt.

22. La commande zip, unzip

zip
unzip

Les commandes zip et unzip se complètent en réalité. Avec la commande zip, vous pouvez compresser des fichiers dans une archive. Une fois la compression effectuée, c’est la commande unzip que vous allez utiliser pour extraire ce fichier de l’archive.

23.La commande shutdown

shutdown

La commande shutdown. est en anglais et veut dire « éteindre ». Il permet d’éteindre la machine depuis le terminal. Elle peut même être utilisée pour redémarrer votre machine. Pour tout simplement éteindre votre ordinateur, il suffit d’ajouter l’option now à la commande shutdown. Avec cette même commande, vous pouvez programmer des extinctions. Pour le faire, vous devez savoir tout d’abord que le format de votre système est 24 heures.

Il suffit de taper « shutdown 21:50 » pour programmer l’extinction à 21 heures 50 minutes. Pour annuler cela, il faut ajouter l’option -c à la commande shutdown. 💡

Trucs et astuces


Les commandes 1 à 23 fonctionnent sur tous les hébergements proposés par LWS : hébergement web Linux standard, hébergement cPanel, Serveur Privé Virtuel…

Les commandes 24 à 35 fonctionnent uniquement sur les serveurs privés virtuels, vous ne pourrez pas les utiliser sur un pack d’hébergement web mutualisé

24.La commande locate

locate

Le système Linux est en réalité répartie en plusieurs fichiers. Il peut arriver que vous ayez assez de fichier donc. Pour retrouver facilement vos fichiers, vous pouvez utiliser la commande locate. Cela joue le même rôle que la barre de recherche dans le système d’exploitation Windows. Pour rendre cette commande insensible à la casse, vous pouvez toutefois utiliser l’argument -i. 💡

Ainsi, vous pourrez aisément rechercher un fichier dont vous n’avez plus la souvenance du nom ou de la casse. Avec la commande locate, il y a des méthodes pour rendre la recherche plus intéressante. Pour chercher deux mots par exemple, vous pouvez vous servir d’un astérisque. L’option « -i » peut toutefois l’accompagner, afin que cela reste insensible à la casse.

25.La commande sudo

sudo

Sudo est en réalité l’abréviation de SuperUser Do. Avec cette commande, vous pouvez travailler en tant qu’administrateur, ou root. Nous vous conseillons de n’utiliser cette commande qu’en cas de besoin. Si vous faites des erreurs en étant sous cette commande, l’erreur peut être irréparable. ⚠️

26.La commande df

df

Si vous voulez avoir des informations détaillées sur l’utilisation de l’espace de stockage du système, utilisez la commande df. Vous aurez ces informations en pourcentage et en Ko. Si c’est en mégaoctets que vous voulez avoir ces informations, vous pouvez faire df -m.

27.La commande du

du

La commande du signifie Disk Usage. Comme son nom l’indique, elle donne des informations concernant l’espace qu’occupe un répertoire ou un fichier. Le résultat de cette commande, vous pouvez le voir en octets, kilo-octets et méga-octets. Pour le faire, il vous suffira d’ajouter l’argument -h à la commande du.

28. La commande head

head

Pour visualiser les premières lignes de n’importe quel type de fichier, la commande head peut vous aider. Ça marche uniquement sur les fichiers texte. Sans aucun argument, vous verrez les dix premières lignes s’afficher. Toutes fois, vous pouvez modifier cette valeur comme vous le voulez. Il suffit de taper par exemple « head -n 4 fichier.txt » pour afficher les quatre premières lignes.

29.La commande diff

diff

Étant l’abréviation de différence, la commande diff fait la comparaison entre le contenu de deux fichiers. Cette comparaison se fait ligne pas ligne. Après vérification, les lignes qui ne correspondent pas sont affichées. Cette commande est souvent utilisée par les programmeurs. Ils procèdent ainsi pour modifier leurs codes sans difficultés.

30.La commande ping

ping

La commande ping est une commande utilisée pour les faire les tests de connectivité. Elle permet de vérifier votre état de connectivité par rapport à un serveur, de même que le temps de réponse.

commande Linux ping

Si vous faites par exemple ping lws.fr , cela vous indiquera si vous pouvez vous connecter au serveur du site lws.fr. ⚠️

31.La commande uname

uname

Uname signifie Unix Name. Cette commande uname vous permet donc d’avoir des informations sur votre système Linux. Ces informations sont très bien détaillées. Vous aurez des informations sur le nom de votre machine, votre système d’exploitation, et aussi sur votre noyau, et pleins d’autres choses encore.

32.La commande top

top

Lorsque votre machine est en marche, il y a des processus en cours. Vous devez surveiller cela, afin de savoir quand arrêter le processus qui crée de la surconsommation. Vous pouvez vous servir de la commande top pour le faire. Vous aurez votre résultat dans un terminal, contrairement au gestionnaire des tâches dans Windows. Cette commande vous affiche chaque processus et la quantité de ressources que le processeur lui alloue.

33.La commande man

man

Sous Linux, il existe assez de commande et ces commandes ont plusieurs méthodes et arguments pour leurs utilisations. Il y a quand même une autre commande qui vous aide à comprendre l’utilisation de toutes les autres. Si c’est la commande cat qui vous embrouille par exemple, vous pouvez faire man cat pour voir tout ce qui concerne la commande cat. la commande man pour dire manuel. Elle vous donne en réalité le manuel d’utilisation des commandes. 😊

Vous pouvez aussi chercher à avoir des informations sur l’utilisation de la commande man. Cela va vous permettre de chercher comment utiliser efficacement la commande man. il suffit simplement de taper man man. Cela va vous afficher le manuel d’utilisation de la commande man elle-même.

34.La commande hostame

hostame

commande linux hostname

La commande hostame pourra en vérité vous fournir des informations sur votre réseau, lorsque vous tapez tout simplement hostame. En ajoutant l’argument -I à cette commande, vous aurez l’adresse IP de votre machine.

35. La commande useradd, userdel

useradd
userdel

Pour cloturer notre liste, nous allons parler des commandes useradd, userdel .

Sur un système Linux, vous pouvez créer des utilisateurs, et les supprimer également, du fait qu’il soit multi-utilisateurs. Cela veut dire que plusieurs personnes peuvent travailler sur le même système au même moment. Pour en créer, il vous faut utiliser la commande useradd. La commande passwd va vous permettre de créer un mot de passe pour ce nouvel utilisateur créé.

Maintenant, pour supprimer un utilisateur, vous utiliserez la commande userdel suivi du nom de l’utilisateur à supprimer.

Besoin d'un serveur privé virtuel VPS sécurisé ?

LWS vous conseille sa formule d’hébergement sur VPS en promotion à -75% (offre à partir de 4,99€ par mois au lieu de 19,99 €). Non seulement les performances sont au rendez-vous mais vous profitez en plus d’un support exceptionnel.

Découvrir l'offre

Conclusion

L’utilisation du système d’exploitation Linux n’est ni difficile, ni impossible. Linux est en réalité un système d’exploitation dont l’utilisation repose sur les commandes. Il faut donc les maîtriser afin que votre interaction avec votre système soit intéressant. Cela peut vous prendre un peut de temps. Mais en vous efforçant, et en utilisant chaque jour votre terminal, sous Linux, vous y arriverez.

Vous avez des remarques vis-à-vis de ce tutoriel ? N’hésitez pas à nous en faire part via la section Commentaires !

Avatar de l'auteur

Auteur de l'article

Steeven

Steeven est un spécialiste de l'hébergement de sites web. Avec plusieurs sites à son actif, il connaît bien les trucs et astuces à appliquer et n'hésite pas à les partager dans les articles qu'il écrit.

Avis client de l'hébergeur LWS

Nos avis Trustpilot Nos avis Hostadvice Nos avis sur avis.lws.fr
Avis trustpilot 30/04/2022

LWS l'hébergeur par excellence !

LWS est pour moi l'hébergeur par excellence, que cela soit au niveau de l'hébergement qui est très performant, les mails qui sont d'une qualité professionnelle et de la gestion du domaine facile à comprendre.

PauseGreen

Avis hostadvice 27/04/2022

Super, au top !

Au top, prix attractif. Service très rapide et réactif. Je l'ai même personnellement recommandé à des proches. La vie est bien plus facile avec LWS

Masset Eliot

Avis avislws 26/04/2022

Support

Clair, efficace, rapide et à tarif abordable. J'ai maintenant un site superbe à mon image, puisque je le fais moi-même. L'équipe technique est au top, j'ai une réponse en 20 minutes, cela change d'autres hébergeurs pourtant plus connu.

Lady Whip

Avis hostadvice 24/04/2022

Bravo et merci

Bravo et merci aux équipes techniques pour leur réactivité et leur professionnalisme depuis plus de 10 ans chez eux et de nombreux sites !!! Merci

Olivier Delmas

Avis trustpilot 23/04/2022

Je suis très satisfait.

J'ai commandé un hébergement pour le site d'une association. Tout s'est passé très rapidement et sans la moindre embuche. La tarification est attractive et me parait très claire. Le panneau d'administration de l'hébergement est facile à utiliser et à comprendre. Je n'ai pas encore installé Wordpress car le contenu n'est pas prêt mais ce sera la prochaine étape et je suis très confiant. Merci !

Pierre-André Liné

Avis avislws 20/04/2022

Un service technique excellent

Je suis client chez LWS depuis 2011 avec une boutique OSCommerce qui tourne comme une horloge depuis cette date sur un hébergement mutualisé. La disponibilité de la boutique est très proche de 100%. Concernant les rares problèmes rencontrés en huit ans, j’ai eu à chaque fois un technicien compétent qui a résolu le problème très rapidement et efficacement. Je suis en train de migrer sur une plateforme Pretashop sur un VPS, avec l’offre LWS Debian 9 et Prestashop. Un technicien m’a grandement aidé pour finaliser l’installation de la boutique lors de la mise à jour vers la dernière version de Prestashop 1.7 qui posait problème. Je suis très satisfait de LWS, et ce sur la durée : réponses et réactions rapides et efficaces. Je recommande cet hébergeur et encore merci.

Alain

Avis trustpilot 16/04/2022

Une expérience jamais égalée !

Étant Développeur Web & Mobile Full-Stack depuis plus de 5 ans déjà, j'ai rarement eu un service client aussi rapide et efficace. Sans compter la qualité du service en ligne. Je recommande VIVEMENT LWS !

Chris KOUAKAM

Avis hostadvice 12/04/2022

Très bon hébergeur

J'ai un serveur VPS chez eux et je n'ai aucun problème, dès qu'il y a un problème le service technique est la pour vous aider et répond assez rapidement à votre demande. Je recommande vivement cet hébergeur.

Vanden Cruyce

Avis avislws 09/04/2022

Je suis ravie

Je suis ravie d'être avec LWS sur tous les plans, je remercie les Techniciens (Fabrice, Omar, Sandy-Mahitsison) depuis plus de 8 ans j'ai évolué avec LWS et toujours soutenue. Une véritable relation humaine même si les questions ou nos inquiétudes ne correspondent pas à leurs missions, ils sont là pour nous répondent et nous rassurent. Mon site c'est mon travail ma source de revenue donc il sont mes partenaires ! les travailleurs de l'ombre merci à eux ! Merci LWS

L'atelier-and-Co

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.